« À défaut de savoir écrire, le mieux est encore d'essayer »

 

Écrire. Ca parrait simple comme ça, coucher des mots sur le papier ( ou le clavier), comme si tout ça sortait tout a fait spontanément. Tiens, parlons-en de la spontanéité. 

Dans les études que je suis actuellement, certains profs ont lâché l'idée que de tenir un blog pourrait être bénéfique en plusieurs points : s'améliorer en orthographe, être plus à l'aise avec les mots, etc ... Certains, donc, se sont lancés dans l'écriture d'un blog, que je qualifierai plus comme un journal.

 

 

Et c'est là que je me pose la question de la spontanéité. Tout à coup, les gens a qui je parlais régulièrement, devenait tout a fait d'autre personne à travers les quelques lignes qui pouvaient émaner de leurs esprits. Mais pourquoi, en les lisant, ai-je donc eu l'impression de lire de grands auteurs, ou , sans même aller jusque-là, tout sauf des étudiants, jeunes et dynamiques qui se laisse aller a sortir tout ce qu'ils ont en tête? Bordel, arrêtez d'essayer d'entrer dans un moule, dans ce moule où il faut connaître des tas de mots mirobolants, alors qu'en réalité " merde, putain, bordel » font vraisemblablement plus partie de ton vocabulaire que " diantre, zut, etc. ». Alors, pour l'amour de ce que vous voulez, soyez vous même, soyez spontané